AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lost and Found [Jamee]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuichi Ryusaki

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 28

About you
Sexe: Masculin
Âge: 17 ans
Réputation:

MessageSujet: Lost and Found [Jamee]   Jeu 17 Déc - 10:59



Quand tout le monde quitta les gradins, Yuichi resta assis un long moment, pour bien s’étirer et délier ses muscles. Il n’était pas très sportif lui-même – plus maintenant – mais il adorait ces rencontres plus ou moins amicales entre son école et les autres. Les équipes sportives de l’école du Dahlia Noir n’avaient rien à envier aux autres. Il n’y avait pas une compétition d’où ils ne sortaient pas vainqueurs. Tout le monde en ressentait une pointe de fierté. Le jeune japonais n’échappait pas à cette règle. De l’autre côté du terrain, les joueurs finissaient de se féliciter et de s’agiter comme des puces. L’un d’eux envoya un signe victorieux en direction de Yuichi. Il devait aller au cinéma avec lui après le match. Le garçon avait des vues sur le jeune sportif et c’était on ne peut plus près de se concrétiser. Il sourit. Depuis son arrivée ici, il n’avait jamais vraiment affiché ses tendances. Il ne les affichait toujours pas, et personne n’aurait pu jurer qu’il était homosexuel, mais il lui arrivait de s’octroyer quelques plaisirs. Comme ce soir, si tout se passait bien. Son ami lui fit un nouveau signe : il allait se changer et reviendrait le plus tôt possible.

De longues minutes s’écoulèrent durant lesquelles Yuichi ne s’impatienta pas le moins du monde. Les joueurs devaient toujours fêter leur victoire à l’intérieur, en se donnant des coups de serviettes sur les fesses. Rien de mieux pour illustrer le sport que de choisir les vestiaires, quand tout le monde se douche et se rhabille. Nouveau sourire du jeune asiatique. Il n’y avait pas un film de sport qui ne montrât pas une scène de ce genre où les grosses brutes redevenaient des enfants devant un cadeau de Noël particulièrement bien choisi. Même Rusty, après une victoire, devait avoir l’air d’un jeune chiot cabotin. Remarque … il lui arrivait souvent de l’être sans raison apparente.

Après un bout de temps, Max sortit. Yuichi se leva et descendit les gradins pour aller le rejoindre au centre du terrain mais lorsqu’il se trouva à hauteur du sol, il vit quelque chose, à l’autre bout du terrain qui le pétrifia sur place. La main sur la rambarde, il dut se retenir pour ne pas tomber. Son sang c’était glacé. Il devait être fou. Ce devait être ça. Qu’est-ce que ça pouvait être d’autre ? Il ferma les yeux, secoua la tête, mais la vision persistait. Pire. Elle se mettait en mouvement et marchait à quelques mètres derrière Maxime.

Il resta immobile, incapable de faire un geste. Max le rejoint rapidement.

-Qu’est-ce qui ne va pas, vieux ? T’as vu un fantôme ?

Si Maxime avait su à quel point il disait vrai. Yuichi hocha la tête, jusqu’à ce que le fantôme en question vienne se poster à côté de Maxime, qui sursauta.

-J… Jamee …

Il se sentait tout drôle. Tout son passé remonta à la surface comme une énorme bulle d’air qu’on laisse échapper après quelques instants d’apnée. Le pire, c’était cette chaleur au niveau de la poitrine. Rien n’avait changé, visiblement. Yuichi n’arriva pas à se composer un visage calme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Lun 11 Jan - 19:16

Je siffle d’admiration. Belle bâtisse. Belle bâtisse. Un peu pompeuse. On dirait un petit château de seigneur. Je m’attends presque à découvrir des valets et des soldats… et, bien entendu, de jolies damoiselles, car qui dit palais dit princesses. Je souris de plus belle, satisfait de mon raisonnement. Effectivement, les filles que j’ai croisées sont, ma foi, assez bandantes – quelques-unes sont laides à chier, mais on s’en moque. Je me secoue un peu.

-Imbécile, t’es pas ici pour chasser, mais pour autre chose.

Dommage, me dis-je avec tristesse. Ces femmes sont toutes appétissantes. Une fois que j’aurais accompli ce pour quoi je suis ici, je m’amuserais un peu. Un type tel que moi, un petit bâtard séduisant et rebelle, doit faire impression sur ces filles de riches – et si ce n’est pas le cas, eh bien je veillerais à devenir un véritable Don Juan. Je ricane sous cape. Mieux que Don Juan. Mieux que Casanova… Mieux que… Je plisse mes paupières et marmonne. Mon bagage culturel se limite à ça.

Je m’engage vers un sentier qui mène vers le terrain sportif de l’école. J’ai vu en ville quelques affiches qui annonçaient un tournoi de sport. J’imagine que le trois quart des étudiants doit s’y être présenté pour soutenir leur équipe sportive. Je me gratte la tempe. Yoshi n’a jamais été un amateur de sport, mais bon… c’est la seule piste que j’aie en ce moment.

Le terrain est vaste. Il y a des gens un peu partout. Le match est terminé. Les spectateurs sont dispersés et les joueurs sont pas mal tous invisibles. Je m’avance un peu, ajuste mes lunettes fumées sur mon nez, et inspecte les alentours avec attention. Waaa… quelle femme. Costaude et grande, musclée et imposante, avec une poitrine admirable. Cependant, le regard noir qu’elle lance à tout le monde me fait l’effet d’une douche froide. Non… on ne s’approche pas de ça…

À l’autre bout du terrain, je vois une silhouette familière. Mon visage se fend en un sourire victorieux. En plein dans le mille. J’accélère mon allure, tout en veillant à préserver une démarche désinvolte. Yoshi ne m’a pas encore aperçu, il observe un autre type qui s’en vient vers lui… il l’observe un peu trop intensément à mon goût. Sauf qu’il a toujours eu un regard perçant, ce petit Yoshi, je n’ai qu’à me souvenir sa façon de me regarder… avant.

Les yeux de Yoshi dévient un peu et se posent sur moi, sans se détourner. Il semble figé, le pauvre, il ne s’attendait pas à me voir débarquer aussi… euh… spontanément dans sa vie. Je le salue cordialement, comme un bon ami qui salue son ami, c’est-à-dire que je le plaque contre mon torse et lui tapote fortement le dos.

-Jamee… ?
Le gars à côté de nous se rembrunit, on dirait qu’il a croqué dans des baies pas mûres. Je recule de quelques pas et dévisage joyeusement Yoshi.

-Ça fait un bail, pas vrai ? La dernière fois qu’on s’est vus…, c’était quand… ah pis, tu dois t’en souvenir, vieux.

Je lui adresse un sourire scintillant. Si Yoshi n’avait pas ce petit teint de coréen – ou chinois, ou japonais… ils ont tous la même face de toute façon -, je parierais qu’il serait livide. Il a les yeux écarquilles, la bouche grande ouverte, les narines qui frémissent. Yoshi ne dit rien.

-Ça va ? Tu vas pas t’évanouir, j’espère.

Je jette un coup d’œil curieux en direction de l’autre gars. Il me toise avec… euh… hargne, comme si je venais de commettre quelque chose d’extrêmement grave. Je fronce les sourcils et pince les lèvres.

-Tu regardes quoi, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuichi Ryusaki

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 28

About you
Sexe: Masculin
Âge: 17 ans
Réputation:

MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Jeu 14 Jan - 11:59

    Le nouveau venu attrapa Yuichi et le serra contre lui à l’étouffer, puis le repoussa, le laissant chancelant. Jamee fixait le jeune japonais d’une façon qui mettait ce dernier plutôt mal à l’aise. Mal à l’aise parce que Jamee avait l’air réellement content de le voir alors que lui … oui il était content mais c’était si inattendu qu’il ne pouvait tout simplement pas rendre son sourire à son ami. La surprise fait de drôles de choses, parfois. Mais d’un autre côté, la présence de Jamee le troublait. Il était parti pour tourner le dos à son passé. Et voilà que son passé refaisait surface sans prévenir. Un petit gémissement plaintif d’animal traqué s’échappa de sa gorge.

    -Ça fait un bail, pas vrai ? La dernière fois qu’on s’est vus…, c’était quand… ah pis, tu dois t’en souvenir, vieux.

    Yuichi déglutit et sentit tout son sang quitter son visage. Il revenait et la première chose dont il lui parlait de ÇA ? C’était justement la chose qui avait précipité son départ. Il s’était souvent demandé si Jamee avait eu des ennuis suite à cela. Visiblement non : il s’en était vachement bien tiré. Rien n’avait changé sur lui. Son physique était toujours aussi avantageux, il n’y avait pas plus d’ombre à son sourire qu’autrefois et il était … incroyablement toujours aussi bête de ne pas avoir compris les sentiments de Yuichi.

    -Ça va ? Tu vas pas t’évanouir, j’espère.

    Yuichi secoua la tête vigoureusement. Il avait complètement oublié Maxime et Jamee lui en rappela brusquement la présence en l’interpellant. Max avait l’air furieux et regardait Jamee avec une réelle lueur de mépris dans le regard. Il aurait pu le fusiller sur place. Visiblement, Max avait autant tenu à cette petite soirée que Yuichi. À la différence que depuis l’arrivée de son ami d’enfance, Yuichi n’en avait plus rien à faire de cette soirée qu’il avait longuement planifiée. Il avait fait tant d’efforts pour obtenir ce rendez-vous mais tout lui passait par-dessus la tête maintenant. Il décida d’intervenir avant que Max décide de défoncer la tête de son ami.

    -Euh Max … Ça t’ennuie si on remet ça ? Ça fait quelques années que je n’ai pas vu Jamee et bon … c’était pas prévu. Je savais pas qu’il viendrait me voir. Tu … tu m’en veux pas trop ?

    Maxime eut l’air de réfléchir pendant un petit instant et soupira. Il voulu lui faire l’accolade mais Yuichi recula. Pas devant Jamee. Jamais devant Jamee. Si son ami apprenait ou avait le moindre soupçon qu’il préférait les garçons aux filles, il lui casserait probablement les dents sans remords. Il n’avait jamais connu pire homophobe que Jamee, qui avait déjà failli tuer un mec qui lui avait fait des avances. C’était Yuichi qui avait du l’arrêter parce que vraiment, il aurait pu lui défoncer le crâne sur le trottoir. Maxime parut à nouveau contrarié puis salua sèchement les deux amis avant de s’en aller. Yuichi se tourna vers Jamee, qui affichait un sourire triomphant.

    -Non mais quel boulet, celui-là … lâcha-t-il.

    Yuichi fronça les sourcils, enfonça les mains dans ses poches et se renfrogna. Il pouvait comprendre que Maxime soit furieux. Lui-même l’aurait été en temps normal. Il était furieux, mais pas parce que son rancard était tombé à l’eau. Il était furieux parce que toute son ancienne vie, qu’il avait voulue abandonner, venait de se matérialiser devant ses yeux.

    -T’es loin de chez toi, dit-il. T’avais des affaires à régler dans le coin ?

    Ça, c’était probable. Un mec qui ne paie pas, un autre qui maltraite une de ses filles et qui disparait pour éviter les ennuis. C’était le genre de trucs qui arrivaient dans la vie de Jamee. Yuichi soupira.

    -Comment t’as su que j’étais ici ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Mer 27 Jan - 20:54

-Euh Max… Ça t’ennuie si on remet ça? Ça fait quelques années que je n’ai pas vu Jamee et bon… c’était pas prévu. Je savais pas qu’il viendrait me voir. Tu… tu m’en veux pas trop?

On dirait que son copain a mangé des baies pas mûres. Il fait une drôle de tête. Sa mâchoire se contracte, ses yeux se plissent, son teint vire au rouge, même ses poings se serrent. J’abaisse une mes lunettes fumées pour ne manquer aucune réaction de sa part. Oulà, il en fait un peu trop quand même. Le type me jette des coups d’œil furieux avant de se reprendre. Moi, je me contente d’un léger sourire moqueur et remets adroitement mes lunettes en place, puis fais craquer mes jointures – comme ça, pour me dégourdir les doigts. Je surveille le Max avec intérêt.

Le Max accepte enfin, amorce un mouvement vers Yoshi – que j’allais bloquer -, mais le p’tit Yoshi lève ses deux mains en reculant. Ils échangent un rapide regard qui m’exclut totalement. Ça me fait froncer les sourcils ; on dirait qu’ils ont oublié momentanément que j’existais. Le Max se détourne, va rejoindre des copains et semble regarder dans notre direction assez souvent. Hum… Il sent les emmerdes. J’vais devoir garder un œil sur Yoshi, au cas où. Il n’a jamais été un aimant à ennuis, mais ç’a peut-être changé depuis le temps.

-Non, mais quel boulet celui-là, je dis en enlevant mes lunettes.

Au lieu d’approuver, Yoshi fait sa fillette contrariée. Je pince les lèvres. Quel comportement! J’ai traversé tout l’océan là – le pacifique, je pense… ou l’océan Indien… l’océan entre les Amériques et l’Europe là – pour venir le rejoindre et monsieur se fâche. J’ai laissé mon entreprise aux mains de mon coéquipier à sachant les risques que ça entraînait, et Monsieur boude? Agacé, je m’allume une cigarette que je glisse entre mes lèvres. Ça va me détendre un peu. Les filles disent que je suis particulièrement sexy avec une cigarette dans la gueule.

-T’es loin de chez toi, fait-il enfin, les yeux obstinément rivés au sol – tu pourrais avoir les couilles de me regarder en face. T’avais des affaires à régler dans le coin?

Je ricane. Si au moins… Je me suis déplacé à mes frais. Bon. Je pourrais toujours démarrer un réseau de drogue ou quelque chose de pas net, c’est pas un problème – j’ai des sources et l’expérience nécessaire. Mais j’suis pas venu jusqu’ici pour refaire de la business.

-Comment t’as su que j’étais ici?

Je hausse les épaules.

-T’en poses des questions, mon Yoshi, je lui adresse un sourire flamboyant. Comment j’ai su que t’étais dans ce petit château? Pff… Tu me connais mal.

Tout ce que je veux, je l’ai. Tu devrais t’en souvenir, mon petit Yoshi. Je jette d’un coup de main désinvolte la cigarette par terre et l’écrase avec application. Yoshi suit le moindre de mes mouvements. Je souris de plus belle.

-Un mec me devait un service. Je lui ai recommandé de te retrouver sinon… - haussement d’épaules et petit sourire révélateur – Bah, il prit son temps, mais il t’a trouvé. Tu étais foutument bien planqué… À croire que tu ne voulais pas que je remette la main sur toi.

J’accompagne mes explications d’un petit rire et d’une bonne claque sur l’épaule de Yoshi. Il titube, comme d’habitude.

-Donc, j’ai pris quelques vacances, et je suis là. Attends-toi à m’avoir dans les pattes pendant un très long moment.

J’ai un sourire carnassier. Aucune réaction chez Yoshi. Il est complètement pétrifié. Ça m’agace un peu son manque d’enthousiasme.

-Je vois. C’est tout ce que ça te fait de me revoir? Tu me laisses en plan, moi je m’inquiète. J’pensais que tu t’étais tiré une balle, que t’étais mort dans un fossé… que t’étais je-ne-sais-pas-quoi, parce que tu ne m’as laissé aucune note… rien, rien. Je déploie des efforts pour te retrouver pis toi, t’as juste hâte que je m’en aille. Bye, Yoshi.

Des limites à se faire niaiser, quand même. Je vais aller me consoler avec une jolie fille, elle au moins me donnera de l’attention.
Revenir en haut Aller en bas
Yuichi Ryusaki

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 28

About you
Sexe: Masculin
Âge: 17 ans
Réputation:

MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Mar 9 Fév - 13:05

    Jamee hausse les épaules et souffle sa fume de cigarette vers sa gauche. Il se souvient probablement que Yuichi n’a jamais aimé recevoir de la fumée en plein visage. Mais Yuichi ne se plaignait jamais. Il avait idolâtré Jamee jusqu’à se rendre totalement inexistant sous ses pieds. Et cet idiot n’Avait jamais rien vu. Pour lui, Yuichi était un bon ami très dévoué. Probablement qu’il le trouvait un peu bête aussi. Après tout, les gens bêtes sont utiles. Ils font ce qu’on leur demande sans se plaindre, sans poser de questions. Ils donnent quelques conseils qui s’avèrent parfois utiles.

    -T’en poses des questions, mon Yoshi. Comment j’ai su que t’étais dans ce petit château? Pff… Tu me connais mal.

    Jamee aspire une dernière fois sur sa cigarette. Il ne les termine jamais. Et Yuichi sait reconnaître la « dernière bouffée ». Comme pour confirmer ce qu’il a toujours observé chez lui, Jamee laisse tomber la clope par terre et l’écrase sans la regarder du bout de sa grosse botte noire. Le regard de Yuichi reste posé sur ce pied pendant un court instant. Ça fait des années qu’ils ne se sont pas vus et il connait encore tout son ami par cœur.

    -Un mec me devait un service. Je lui ai recommandé de te retrouver sinon… Bah, il prit son temps, mais il t’a trouvé. Tu étais foutument bien planqué… À croire que tu ne voulais pas que je remette la main sur toi.

    Jamee a toujours eu des tas de gens à sa botte. Yuichi s’est souvent demandé pourquoi il avait besoin de lui : il avait déjà tout le monde. Il obtenait toujours tout ce qu’il voulait. Il ne se faisait pas chier avec les convenances, exigeait tout sans rien donner. Il lui arrivait de faire quelques passes droits quand des types lui devaient de l’argent, mais c’était pour mieux les plumer plus tard. L’adolescent baisse le regard. Jamee a vu juste : il ne voulait pas le revoir. Pour tout ce que ça lui faisait, en dedans, en ce moment, il n’avait pas voulu revoir cet ami, reprendre contact. Il l’avait fui. Il avait eu peur. Jamee dirait qu’il est lâche.

    -Donc, j’ai pris quelques vacances, et je suis là. Attends-toi à m’avoir dans les pattes pendant un très long moment, dit-il en souriant d’un sourire qui s’efface bien vite. -Je vois. C’est tout ce que ça te fait de me revoir? Tu me laisses en plan, moi je m’inquiète. J’pensais que tu t’étais tiré une balle, que t’étais mort dans un fossé… que t’étais je-ne-sais-pas-quoi, parce que tu ne m’as laissé aucune note… rien, rien. Je déploie des efforts pour te retrouver pis toi, t’as juste hâte que je m’en aille. Bye, Yoshi.

    Jamee a un tic d’agacement. Le coin de sa bouche se redresse et s’affaisse très vite. Puis devant le silence de Yuichi, il tourne les talons. L’adolescent a la tête qui tourne à cent à l’heure. Ce qu’il a devant lui, c’est Jamee. Jamee qui a fait tout ce chemin pour le voir. Jamee qui fout le camp parce que lui, il est trop con pour être heureux de le revoir. Mais le pire, c’est qu’il est content de le voir. Juste contrarié. Il s’imagine tout ce que ce retour inopiné aura comme conséquences pour lui. Il attrape le poignet de son ami. Le retient.

    -Déconne pas, vieux ! Je vais te montrer ma chambre. Kayga est absent depuis un moment alors tu pourras prendre son lit pendant un bout de temps. Jusqu’à ce qu’il revienne.

    Il a un sourire hésitant puis relève la tête vers Jamee.

    -C’est pas vrai que je vais traiter mon meilleur ami comme un ingrat. T’as tellement fait pour moi.

    Dans tous les sens possibles …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Ven 26 Fév - 17:23

-Déconne pas, vieux ! Je vais te montrer ma chambre. Kayga est absent depuis un moment alors tu pourras prendre son lit pendant un bout de temps. Jusqu’à ce qu’il revienne.

Tiens, le petit Yoshi se reprend. À demi détourné, je le regarde du coin de l’œil. Il a un drôle de tic à la paupière, les lèvres figées, le teint légèrement trop vert et ses mouvements sont un peu trop mécaniques comme s’il espérait d’une part que je fiche le camp et d’autre part que je lui tienne compagnie. Je balaie le terrain d’un regard songeur, question de lui faire comprendre que son comportement jusqu’à maintenant m’a déçu et que je soupèse sa proposition.

Habiter dans un dortoir. Habiter clandestinement dans un dortoir d’école de fils riches à papa. Mon sourire s’élargit. L’idée est plutôt tentante, voire amusante. D’ici, j’aurais toutes les ressources dont il m’est nécessaire afin de mener mon business, même à distance. Et Yoshi, question colocation, n’est vraiment pas le type à faire chier. Je ris, m’approche de Yoshi, le gratifie de belles claques viriles dans le dos qui manquent de le faire trébucher et je glisse un bras ferme autour de ses épaules.

-Ça, c’est mon Yoshi. J’me demandais si cet établissement d’aristos t’avait fait un lavage de cerveau. Oh là, détends-toi, je ne vais pas te manger.

Yoshi est rigide, un vrai petit piquet qui a cessé de respirer. Il a toujours eu des réactions bizarres, celui-là. Dès que je m’approche de trop près, il se change en petite statue. Il doit pas apprécier le contact mâle à mâle, je le comprends, mais une petite accolade ne devrait pas le mettre dans cet état.

-Ts… Tu ne m’écoutes pas. Arrête de te la jouer homophobe à deux cents pour cent.

Pour le taquiner un peu, je le plaque contre moi. C’est plus une statue que je tiens dans mes bras, mais une véritable pierre. Ses yeux se révulsent presque, ses lèvres sont exsangues, je vois quasiment la petite veine de son cou palpiter. De l’autre côté du terrain, je remarque le type qui discutait plus tôt avec Yoshi. Il nous foudroie littéralement du regard. Un brin possessif. Un clin d’œil pour lui et une tape sur la fesse de Yoshi. Étrangement, les deux n’ont pas l’air content. Moi, je trouve tout cela particulièrement drôle. Je souris.

-On serait mieux de partir avant que ton n’ami ne vienne me trucider. Il est où ce dortoir ?

Je me dégage. Yoshi respire avec misère. Il lance des coups d’œil nerveux en direction de son copain, frissonne et se passe une main tremblante dans les cheveux. Il n’a pas l’air dans son assiette, le pauvre garçon.

-Alors raconte-moi, Yoshi, qu’est-ce qu’un Chinois comme toi fais dans une place pareille ? Pourquoi te tirer sur un autre continent pour étudier dans ce tas de pierre ?

Je l’entraîne vers les bâtiments.

-Bon, c’est joli tout ça ici. Les filles semblent intéressantes, l’atmosphère est propice au mystère et tout, mais pourquoi t’éloigner autant ?

Je m’immobilise et le retiens par le bras, le force à se retourner vers moi. Mes mains se déposent sur ses épaules et je m’efforce de rencontrer son regard fuyant. C’est qu’il semble curieusement mal à l’aise. Nous sommes proches, nos nez se frôlent presque. Ah, la proximité… ce garçon ne l’a jamais appréciée, ni avec personne d’autre d’ailleurs. Je soupire.

-Écoute, je n’irais pas par quatre chemins. Je ne suis pas seulement venu ici pour te voir, m’assurer que tout va bien pour toi, que tu es en bonne santé… Je suis venu te chercher.

Il me dévisage sans comprendre, avec de gros yeux vides – si on peut dire que les Coréens ont des gros yeux -.

-Oui, te chercher. C’est pas une place pour toi ici, tu te voiles la face. Tu es quelqu’un comme moi, qui brave les interdits. On était bien tous les deux avant… et j’ai besoin d’une personne de confiance pour me seconder, pour m’épauler et veiller qu’aucun poignard ne se fiche dans mon cœur. Arrête d’être celui que tu n’es pas… rejoins-moi. Tous les deux, on peut faire de grandes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Yuichi Ryusaki

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 28

About you
Sexe: Masculin
Âge: 17 ans
Réputation:

MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Mer 10 Mar - 15:36

listening to Charles Dubé - La fête

    -Ça, c’est mon Yoshi. J’me demandais si cet établissement d’aristos t’avait fait un lavage de cerveau. Oh là, détends-toi, je ne vais pas te manger.

    Pas de lavage de cerveau, non. Ou alors s’il y en avait eu un, c’est qu’il l’eut souhaité. Il avait voulu tout oublier, repartir de rien dans un coin du pays qui ne lui disait pas grand-chose, dans une école qu’il n’avait pratiquement pas les moyens de se payer, juste pour tout oublier ce qui avait un lien avec Jamee et leurs bêtises passées. Il réalisait lentement ce qu’il venait de faire. Inviter Jamee à vivre dans son dortoir. Il était si choqué de sa proposition qu’il sentit à peine les claques qui passèrent à ça de le déraciner. Son ami lâcha un commentaire sur son homophobie. Yuichi n’eut pas le cœur de sourire à cette sombre plaisanterie : il lui laissa son compagnon le serrer contre lui. Le japonais n’avait rien d’un homophobe, mais il savait que Jamee l’était et pour rien au monde il ne lui aurait laissé paraître qu’il était gai. Pire : qu’il en pinçait secrètement pour lui. Est-ce que Jamee se serait tapé tout ce chemin s’il avait su la vérité ? Probablement pas. Et s’il le lui disait maintenant, c’en était fini. Il ne le reverrait jamais. Jamee lui donne une tape sur la fesse. Yuichi le foudroie du regard. Il a de la malice dans les yeux. Il n’est pas conscient du trouble de son ami. Puis il se laisse entraîner vers les bâtiments.

    Jamee le questionne sur la raison de sa présence ici. Yuichi lui explique qu’il avait besoin de changer d’air, de mener une vie plus tranquille, qu’au fond, il n’est pas un garçon courageux comme Jamee et qu’il a besoin de plus de stabilité pour être bien. Mais Jamee l’écoute à moitié, passe des commentaires sur tout ce qui lui passe à l’esprit. Puis il s’arrête brusquement et immobilise l’asiatique. Ce qu’il lui dit le frappe d’abord. Le jette par terre ensuite.

    -Oui, te chercher. C’est pas une place pour toi ici, tu te voiles la face. Tu es quelqu’un comme moi, qui brave les interdits. On était bien tous les deux avant… et j’ai besoin d’une personne de confiance pour me seconder, pour m’épauler et veiller qu’aucun poignard ne se fiche dans mon cœur. Arrête d’être celui que tu n’es pas… rejoins-moi. Tous les deux, on peut faire de grandes choses.

    Yuichi sent une colère sourde monter en lui. Il n’a pas envie de hausser le ton. Il n’aime pas s’emporter. Il ne l’a pas fait depuis qu’il est ici et, franchement, les accès de colère, ça ne lui manque pas. Il écarte les mains de Jamee et darde un regard de pierre sur lui.

    -T’as pas écouté ce que je t’ai dit ? Tu fais exprès de ne pas m’entendre, c’est ça ? JE SUIS BIEN, ICI ! Je suis stable, je ne fais de mal à personne et je travaille sur mon avenir. Et tu sais quoi ? J’ai même des amis parmi ces gosses de riches ! J’aime cet endroit, j’aime ce qu’il m’apporte et ce qu’il me promet. Je veux faire quelque chose de ma vie. C’est pas une vie, de taguer les murs, de menacer des gens dans la rue. C’est pas une vie d’être le bras droit d’un pimp.

    Il reprend son souffle, pousse un profond soupire.

    -J’ai rien contre toi, Jamee. T’es mon ami et tu vas toujours l’être mais je te préviens : j’ai pas l’intention de me faire embarquer dans tes histoires. J’ai fait suffisamment de bêtises comme ça, je crois. Et contrairement à toi, je ne peux pas les assumer.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Sam 1 Mai - 17:09

-T’as pas écouté ce que je t’ai dit ? Tu fais exprès de ne pas m’entendre, c’est ça ? JE SUIS BIEN, ICI ! Je suis stable, je ne fais de mal à personne et je travaille sur mon avenir. Et tu sais quoi ? J’ai même des amis parmi ces gosses de riches ! J’aime cet endroit, j’aime ce qu’il m’apporte et ce qu’il me promet. Je veux faire quelque chose de ma vie. C’est pas une vie, de taguer les murs, de menacer des gens dans la rue. C’est pas une vie d’être le bras droit d’un pimp.



La voix de Yushi a grimpé dans les aigus au dernier mot. Des gens nous dévisagent curieusement, certains fronçant les sourcils, d’autres arborant des mines soucieuses. Je leur dédie un sourire engageant, démontrant mon assurance dans cette situation et non le vent de panique et d’agacement qui me gruge les tripes. Qu’est-ce qu’il a, ce Yushi ? Pourquoi est-ce qu’il s’emporter aussi facilement ? Avant, c’était lui qui devait apaiser mes accès de colère, maintenant les rôles se sont visiblement inversés. J’assène quelques claques sur l’une des épaules du frêle Yoshi et, le sourire crispé, je lui marmonne de se tenir tranquille. Toutefois, à mon grand étonnant, Yoshi recule, croise les bras sur sa poitrine et me fixe.

-J’ai rien contre toi, Jamee. T’es mon ami et tu vas toujours l’être mais je te préviens : j’ai pas l’intention de me faire embarquer dans tes histoires. J’ai fait suffisamment de bêtises comme ça, je crois. Et contrairement à toi, je ne peux pas les assumer.

Contrairement à moi, tes bêtises sont plutôt médiocres. Qui est-ce qui prenait les coups pour toi ? Qui est-ce qui te sortait toujours des emmerdes ? Tu as toujours été très brillant, mais jamais bien rapide ni bien puissant. Tous les deux, on faisait la paire. J’étais les muscles et la force, tu étais l’intelligence et la ruse. Et maintenant, tu veux que je me trouve une autre cervelle ? Les cerveaux, je m’en méfie. Ils complotent, mutinent et t’étripe au moment où tu t’y attends le moins. Mais Yoshi, je lui voue une confiance aveugle.

De plus en plus agacé, j’entraîne fermement Yoshi vers un endroit où personne ne pourrait venir nous déranger. Il court presque derrière moi afin de suivre le rythme de mes monstrueuses enjambées, mais les arbres n’offrent plus une assez bonne cachette depuis qu’un couple s’adonne à quelques activités douteuses : un grand blond et une fille à la poitrine immense qui ballote gaiement à l’air libre. Finalement, nous parvenons à nous dénicher un coin calme dans le fin fond d’un jardin.

-Alors quoi ? Tu vas me dire que tu préfères suivre des études dans le trou du cul du diable au lieu de venir les terminer en Amérique ? Tu sais, j’ai assez de cash pour t’inscrire dans les écoles super prestigieuses. Tout ce que je veux, moi, c’est toi. J’en ai de besoin, Yoshi. J’ai besoin de toi.

Je lui plante un doigt menaçant dans la poitrine afin de mieux ponctuer mes paroles, puis je sors une clope que j’allume grâce à un briquet d’argent. Les cigarette, ça détend. Justement ce qu’il me faut aujourd’hui. Yoshi disait que j’étais beaucoup trop impulsif, que mes émotions dictaient mes actions alors que c’est à la logique, habituellement, de s’occuper de ce boulot-là.

-Si c’est à cause de ce qui s’est passé… Écoute, c’est un accident, un simple accident. Ce n’était pas la peine de foutre le camp comme ça, sans m’en parler avant. J’aurais pu t’aider à surpasser euh… tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Yuichi Ryusaki

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 28

About you
Sexe: Masculin
Âge: 17 ans
Réputation:

MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   Mer 2 Juin - 9:14

Marilyn Manson - Slutgarden

    -Alors quoi ? Tu vas me dire que tu préfères suivre des études dans le trou du cul du diable au lieu de venir les terminer en Amérique ? Tu sais, j’ai assez de cash pour t’inscrire dans les écoles super prestigieuses. Tout ce que je veux, moi, c’est toi. J’en ai de besoin, Yoshi. J’ai besoin de toi.

    Yuichi soutient le regard insistant de son ami. Ami, ex ami … il ne sait plus trop. Il se demande si Jamee a un jour jamais tenu à lui, réellement. En fait, probablement, puisqu’il est ici, prêt à le ramener de force à leur ancien quotidien. Mais ça il ne veut pas. Il l’aime bien, lui, ce trou du cul du diable. C’est son refuge, son petit sanctuaire. Qui vient d’être violé sans vergogne, d’ailleurs. Il plisse le nez. Il ne veut pas de l’argent de Jamee. Il n’a jamais aimé qu’on lui fasse la charité. Surtout Jamee, qui était parti d’absolument rien pour se retrouver aujourd’hui avec les poches pleines d’un argent sale. Il avait déjà été profondément humilié de supplier ses parents de lui payer l’école du Dahlia noir … Il n’aurait rien demandé à son meilleur ami. Son seul ami, à bien y repenser. Parce que s’il était entouré, à l’époque, c’était pas les potes de Jamee, pas les siens.

    -Si c’est à cause de ce qui s’est passé… Écoute, c’est un accident, un simple accident. Ce n’était pas la peine de foutre le camp comme ça, sans m’en parler avant. J’aurais pu t’aider à surpasser euh… tout ça.

    L’aider à surpasser ? Tout ça ? Pour un peu, il aurait éclaté de rire. Mais cette histoire ne lui donnait pas du tout envie de rire. Il s’adossa à un arbre du jardin. Devant lui, derrière Jamee, il y avait une immensité de fleurs toutes plus magnifiques les unes que les autres. Il essaya de s’y intéresser comme il le faisait habituellement, mais c’était peine perdue. Ce type, devant lui, occupait toutes ses pensées. Il les polluait littéralement, comme un épais nuage de smog au-dessus de la ville.

    -Il y a une différence majeure entre toi et moi, Jamee. Toi, c’était pas la première fois que ça t’arrivait. Toi t’as eu toutes les occasions du monde d’apprendre à t’en remettre. Mais c’est pas quelque chose que j’ai envie d’apprendre. Je vais l’avoir sur ma conscience toute ma vie et c’est très bien comme ça. Je ne veux pas oublier, je ne veux pas banaliser… la mort d’un homme.

    Il avait littéralement craché la fin de sa phrase tellement elle lui répugnait. Il n’avait jamais prononcé ces mots depuis l’incident. Il n’en avait jamais parlé à qui que ce soit. À qui aurait-il pu en parler ? N’importe quelle personne sensée serait allée prévenir la police. C’est ce que lui-même aurait du faire. Se rendre à la police, dénoncer le réseau, ses influences… Jamee. Mais il n’avait rien fait à cause de Jamee. Aurait-il osé le dénoncer, lui causer du tort ? Non. Jamais. Et c’est pour ça qu’il avait préféré s’éloigner du lieu où tous ces souvenirs le hantaient. Changer totalement de vie. Devenir quelqu’un de bien, d’utile. Pas un meurtrier, pas un petit délinquant minable. Il savait qu’il avait le potentiel pour faire de grandes choses et il le savait. Il ne pouvait pas le laisser filer. Il poussa un profond soupir.

    -Écoute vieux … J’ai pas envie de me prendre la tête avec toi. Tu viens crécher dans mon dortoir ou pas ? Mais je te préviens ! C’est une école très bien, ici. Avec des gens très bien. Si tu restes, tu te tiens tranquille, tu fais profil bas et tu ne me causes pas d’ennuis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lost and Found [Jamee]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost and Found [Jamee]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Lost and found
» The Lost get Found (Kirian #1)
» LOST LE RPG
» 06. you found me lying on the floor
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école du Dahlia Noir :: Zone de RPG :: L'école du Dahlia Noir :: Le terrain :: Terrains sportifs-
Sauter vers: